Projets

Demande relative à un nouveau projet

Si vous souhaitez présenter une idée de projet de partenariat au Conseil du CCIPP, veuillez remplir la demande ci-dessus. Faites parvenir le formulaire dûment rempli à admin@ippcanada.org.


Efficacité clinique

Lors de l’évaluation du succès d’un traitement pharmacologique chez un patient atteint de schizophrénie, il faut faire une distinction entre « efficience » et « efficacité ». Le Consortium canadien d’intervention précoce pour la psychose a élaboré une définition clinique pour « efficacité d’un traitement », laquelle est fondée sur un cadre conceptuel solide, intégrant les résultats et l’expérience clinique actuels. Cette définition aidera les cliniciens lors de l’évaluation d’une réponse efficace à un traitement qui incorporera l’efficience, la tolérance et l’acceptation. Ce cadre conceptuel a été créé par un groupe d’experts national, et examiné par nos membres. Un jeu de diapositives a été élaboré.

  • Directeur de projet : Dr Ashok Malla
  • Commanditaire du projet : Alliance Otsuka/Lundbeck

Évaluation du risque de rechute

Bien que l’on considère les rechutes comme inévitables au cours de l’évolution des troubles psychotiques, celles-ci ont des conséquences considérables pour le patient, sa famille et la société. Pour commencer, une rechute de psychose après une période d’amélioration (rémission) peut être extrêmement décourageante et démoralisante pour le patient et sa famille. Le patient peut en déduire qu’il souffre d’une maladie récurrente et chronique, ce qui mine son espoir dans l’avenir. Durant une rechute, le patient risque à nouveau de manifester des comportements dangereux pour lui-même ou pour les autres. Par conséquent, il est tout à fait souhaitable de prévenir une rechute, surtout durant la phase précoce de la maladie. Le CCIPP met actuellement au point une évaluation du risque de rechute à l’intention des cliniciens et des prestataires de soins. Cliquez ici pour voir les résultats de la présentation d’affiches et le résumé de notre recherche qualitative qui faciliteront la conception de l’outil.

  • Directeur de projet : Ashok Malla
  • Commanditaires de projet : Fondation de la Société canadienne de schizophrénie et l’alliance Otsuka-Lundbeck
    * Aucun commanditaire pour la publication.

Utilisation de la clozapine au Canada

Il existe de nombreuses preuves cohérentes selon lesquelles la clozapine est efficace dans le traitement de la schizophrénie là où d’autres traitements par des agents antipsychotiques de première ou de deuxième génération ont échoué.

Le Consortium canadien d’intervention précoce pour la psychose évaluera le profil d’utilisation de la clozapine au cours des deux premières années qui suivent le diagnostic d’une psychose non affective.

  • Directeur de projet : Dr Richard Williams
  • Commanditaire de projet : Mylan Pharmaceuticals

Intervention précoce pour la psychose au Canada : Étude de référence du CCIPP

Les Programmes d’intervention précoce dans le traitement de la psychose (PIPTP) ont été mis en œuvre au Canada sans normes de soins à l’échelle nationale. D’autres pays ont mis au point des lignes directrices cliniques, et la documentation illustre plusieurs éléments considérés comme essentiels. Des enquêtes menées dans d’autres pays ont décrit la lenteur dans l’application des services et l’absence fréquente d’éléments importants. Le Consortium canadien d’intervention précoce pour la psychose a été créé en 2012 : étant donné que l’un des objectifs poursuivis par le Consortium est l’élaboration de normes de soins, il était essentiel de mieux connaître les pratiques canadiennes. Un sondage en ligne a été lancé en 2013 auprès de 11 cliniques du premier épisode psychotique. On y abordait des questions administratives et cliniques, ainsi que des aspects de formation et de recherche.

Outil de surveillance des effets secondaires des médicaments antipsychotiques

La schizophrénie et l’utilisation des médicaments antipsychotiques sont associées de façon indépendante à des anomalies motrices et métaboliques, lesquelles peuvent contribuer à l’inobservance du traitement et à une hausse de la morbidité et de la mortalité. Le CCIPP a mis au point un outil d’évaluation clinique d’une page pour la surveillance de ces effets secondaires potentiels, qui fait actuellement l’objet d’un processus de validation au sein de nos centres membres. Restez informé!
  • Directeur de projet : Dr Tom Hastings
  • Commanditaire de projet : Janssen Inc
Outil de suivi des effets secondaires des antipsychotiques Outil de suivi des effets secondaires des antipsychotiques - remplissable Vidéo (seule anglais)