Ressources

 

OPTIMA : Offre aux patients des renseignements thérapeutiques sur des médicaments de rechange

Faculty – Howard Margolese
    Sponsor - Janssen
      Un outil pour l'engagement des patients :
      • Cet outil favorise une discussion systématique avec les patients sur les antipsychotiques IAP
      • Il contribue à présenter les antipsychotiques IAP comme un choix plutôt qu’une punition
      L’outil est fondé sur des données probantes indiquant les faits suivants :
      • Les rechutes empirent la trajectoire à long terme du patient
      • La meilleure façon d’éviter les rechutes est de suivre un traitement antipsychotique continu

L’outil iHope

L’outil iHope est disponible en formats imprimé et électronique. Il est destiné à servir de ressource qui peut être utilisée pour soutenir la conversation avec des patients récemment diagnostiqués atteints de schizophrénie, ce qui renforce que les patients peuvent bien vivre avec cette maladie chronique.
    Responsable du Projet 
      Thomas Hastings, M.D., FRCPC Professeur agrégé de clinique, Département de psychiatrie, Université McMaster, Hamilton, Ontario
        Howard C. Margolese, M.D., C.M., M.Sc., FRCPC Professeur agrégé, Département de psychiatrie, Université McGill, Montréal, Québec
          Phil Tibbo, M.D., FRCPC Professeur et titulaire de la chaire en troubles psychotiques Dr Paul Janssen Département de psychiatrie, Université Dalhousie, Halifax, Nouvelle-Écosse

Outil de suivi des effets secondaires des antipsychotiques

La schizophrénie et l’utilisation des médicaments antipsychotiques sont associées de façon indépendante à des anomalies motrices et métaboliques, lesquelles peuvent contribuer à l’inobservance du traitement et à une hausse de la morbidité et de la mortalité. Le CCIPP a mis au point un outil d’évaluation clinique d’une page pour la surveillance de ces effets secondaires potentiels, accompagné d’une vidéo connexe.  

PROGRAMME AGRÉÉ APPLY (APPLIQUER LES OUTILS CLINIQUES : PSYCHOSE PRÉCOCE)

Le programme APPLY (Appliquer les outils cliniques : psychose précoce) a été élaboré conjointement par un groupe national de conférenciers, l’Association des psychiatres du Canada, Janssen Inc. et Myelin & Associates. Ce programme, qui aide les psychiatres à appliquer les outils cliniques au point de service pour la prise en charge des patients atteints de psychose en phase précoce de la maladie, est offert en tant que programme agréé (section 1 ou 3) par le CRMCC.

Étude de Référence du CCIPP

Les Programmes d’intervention précoce dans le traitement de la psychose (PIPTP) ont été mis en œuvre au Canada sans normes de soins à l’échelle nationale. D’autres pays ont mis au point des lignes directrices cliniques, et la documentation illustre plusieurs éléments considérés comme essentiels. Des enquêtes menées dans d’autres pays ont décrit la lenteur dans l’application des services et l’absence fréquente d’éléments importants. Le Consortium canadien d’intervention précoce pour la psychose a été créé en 2012 : étant donné que l’un des objectifs poursuivis par le Consortium est l’élaboration de normes de soins, il était essentiel de mieux connaître les pratiques canadiennes. Un sondage en ligne a été lancé en 2013 auprès de 11 cliniques du premier épisode psychotique. On y abordait des questions administratives et cliniques, ainsi que des aspects de formation et de recherche.